Projet CLEF: CosmétoLogie Et Femmes, émancipation et égalité de la femme rurale à travers la valorisation et la commercialisation des ressources du territoire,

Il vise à l’amélioration de la participation de la femme tunisienne dans la vie politique et économique de son pays, en particulier en favorisant la création d’emploi décent et productif pour 175 femmes dans les Régions de Médenine, Gafsa, Kairouan, Jendouba et Grand Tunis, et cela pour contribuer à équilibrer une situation de grande disparité interrégionale que caractérise la Tunisie et ce à travers :

  • L’amélioration du processus d’‘institutionnalisation’ du réseau des points focaux Genre à travers des formations et de l'assistance technique à la composante OSC et de l’augmentation du pouvoir économique des femmes.
  • Mettre en place un dispositif relatif à l’autonomisation économique des femmes 
  • La valorisation et l’amélioration de la participation des femmes à la gouvernance locale 

Lieu de l’action : Médenine, Gafsa, Kairouan, Jendouba et Grand Tunis 
 

Questions les plus demandées

Toute mesure « genderblind » au mieux maintien les inégalités existantes et au pire les renforce. Cependant, il convient de comprendre plus spécifiquement la nécessité d’une telle stratégie afin d’asseoir son bienfondé et d’identifier les principaux objectifs.
Dans toutes les régions du monde, à l’exception de l’Amérique Latine et des Caraïbes, les filles sont inscrites dans des proportions plus faibles que les garçons dans des enseignements techniques et professionnels (Banque Mondiale, 2014). La région Amérique latine et Caraïbes fait exception avec en moyenne 54% de filles dans ces formations et plus de 60% pour certains pays de la région tels que la Bolivie, la Jamaïque et le Pérou (ONU, 2010, p6-7). En Asie du sud et de l’est, les filles sont considérablement sous-représentées dans les programmes de formation professionnelle (28% des inscriptions totales). En Afrique subsaharienne, la majorité des pays affichent une participation plus forte des garçons.
Profiter de la formation pour délivrer des compétences de vie qui améliorent la vie des participant-e-s (accès aux financements, santé reproductive, mariages précoces, etc.)